Bibliothèque de maison de formation. La bibliothèque du Centre Sèvres offre 40 places de lecture et 48 heures d’ouverture par semaine. Elle pratique le prêt à domicile pour les jésuites, les enseignants et les étudiants du Centre. Elle accueille un public extérieur pour la consultation sur place. Son fonds est l'héritier de la bibliothèque de la faculté de théologie jésuite de Lyon-Fourvière.

Cette bibliothèque a été transférée au Centre Sèvres en 1974. On aménage alors des magasins autour de l’église Saint-Ignace et des salles de lecture sont ouvertes au 3e étage du Centre. En 1982, la bibliothèque, jusque-là réservée aux professeurs et aux chercheurs de niveau universitaire, s’ouvre aux étudiants et aux auditeurs du Centre Sèvres. En 1999, la fermeture de la bibliothèque jésuite des Fontaines à Chantilly et son transfert à la Bibliothèque municipale de Lyon ont des répercussions considérables sur la bibliothèque du Centre Sèvres et sur les autres bibliothèques jésuites parisiennes. La bibliothèque intègre alors à ses collections deux ensembles en provenance des Fontaines : le fonds de philosophie et les Jesuitica (environ 60 000 volumes). L’été 2000 voit l’agrandissement et le réaménagement des bureaux et des salles de lecture, ce qui permet d'augmenter le nombre d'usuels en libre accès.

                     DSC02504   DSC02504       P1030110c

Depuis, la bibliothèque est régulièrement tenue à jour pour faciliter les travaux des enseignants et des étudiants du Centre Sèvres. Elle développe les acquisitions de corpus scientifiques dans les domaines philosophique et théologique et les ouvrages de base pour les étudiants. Bibliothèque de type universitaire, elle joue aussi le rôle de bibliothèque de communauté pour la communauté jésuite de la rue de Sèvres. Elle a aussi un rôle de bibliothèque patrimoniale car elle rassemble et développe le fonds Jesuitica. Cette fonction implique la conservation, la description et la communication des ouvrages anciens et l’acquisition d’ouvrages anciens ou récents pour compléter les collections et suivre l’avancée de la recherche dans ce domaine. Elle se présente « naturellement » comme la bibliothèque de référence pour l’histoire de la Compagnie. Pôle associé de la BNF en 2012 elle a bénéficié d’aides pour la rétro-conversion de son catalogue que l'on peut consulter en partie sur le CcFr (Catalogue collectif de France).